Scènes

Rentrer. Écouter Brel en boucle. Encore et encore... Envie chevillée à l'âme après une soirée au coin du Grand Feu, titre du spectacle qui, depuis le 9 octobre, date anniversaire des quarante ans de la mort de Jacques Brel , enflamme le Théâtre de l'Ancre à Charleroi. L'accueil est tel qu'une représentation supplémentaire vient d'être ajoutée au calendrier. Tant Mochélan, Simon Delecosse de son vrai nom, enfant du pays, mais aussi rappeur reconnu, sacré Oscar de la musique en 2015, et féru des chansons du grand Jacques, a posé la voix et les gestes avec justesse, humilité et vérité. Brel en rap ? S'étonnera-t-on. Pourquoi pas? Répondra celui qui le considère comme le premier rappeur de l'histoire. Un défi, une aventure folle, partie d'une blague en fin de soirée lorsque Mochélan s'est mis à chanter Les Bourgeois en rap et que Jean-Michel Van den Eeyden, directeur de l'Ancre et metteur en scène, a imaginé de monter un spectacle.