Scènes

nos choix étoilés (suite)

Maison de vacances

Dans le registre de la comédie réaliste et bourgeoise, Thilde Barboni signe un portrait de famille plein de charme et de sincérité. Michel de Warzée, Patricia Houyoux, Stéphanie Moriau, Stéphane Ledune, Patrick Moriau et Dolorès Delahaut rendent attachants des couples en formation, en rupture ou en voie de reconstitution. Jacques Neefs les a mis en scène avec un soin discret qui n'élude pas le caractère doux-amer de l'ensemble. (Ph.T.)

Bruxelles, Théâtre royal du Parc, jusqu'au 17 mai. Tél. 02.505.30.30.

Le Médecin malgré lui ***

Jouée quelque 300 fois depuis sa création en 1980, la mise en scène d'Herbert Rolland n'accuse pas le passage des ans. Proche de la farce, la pièce de Molière fait se télescoper bouffonnerie et tragique en abordant les grands thèmes humains, jusqu'au happy end en chansons, formidablement rendu dans toute la pitrerie du contexte. On en veut encore de ce théâtre nourri de riches et vastes réflexions partagées. Christian Crahay reprend le rôle de Sganarelle. (S.C.)

En tournée : à l'Éden de Charleroi jusqu'au 14 mai (071.202.999), du 16 au 19 à Herve (087.66.09.97), le 22 à La Louvière (064.21.51.21), le 24 à Sivry-Rance (060.45.57.93).

Molly à vélo

Geneviève Damas, auteur et actrice, est mise en scène par Pietro Pizzuti dans un one woman show sensible : la vie d'une jeune adolescente du petit village de Saint-Péravy-la-Colombe. Tous les éléments y sont pour faire de ce portrait de famille attachant et d'une passion pour le vélo une belle performance d'actrice et un spectacle attachant qui évoque joies et écueils de la vie mais toujours avec tendresse. (S.K.)

Bruxelles, Atelier 210, du 16 au 24 mai. Tél. 02.732.25.98.

Molly au château ***

Seule en scène, Geneviève Damas défend une fameuse galerie de personnages sortis de sa plume féconde et imaginative. Pour cette suite du délicieux "Molly à vélo", la comédienne-auteure est à nouveau dirigée par Pietro Pizzuti. Même et surtout si le sport ne vous intéresse guère, allez-y voir, vous sortirez conquis par le franc-parler, l'énergie salvatrice et la profonde honnêteté de ce spectacle créé à Spa. (Ph.T.)

Bruxelles, Atelier 210, jusqu'au 24 mai. Tél. 02.732.25.98.

Pensées ***

Laurence Vielle et Magali Pinglaut - alias la Cie Jean Qui Cloche - sont parties à l'assaut des "Pensées" de Pascal. Avec l'aide du dramaturge Pascal Omhovère et sous le regard d'Isabelle Pousseur, est né un spectacle ébouriffant, grave et joyeux, comme ce texte tout en fragments, rétif à la définition. Dans la très belle scénographie de Philippe Henry, les comédiennes s'amusent des disproportions, sculptent le discours et la pensée en mouvement. Limpide et profond, généreux et ludique. (M.Ba.)

Bruxelles, le Public, jusqu'au 28juin. Tél. 0800.944.44.

Quartet : a journey to North ***

D'Amir Reza Koohestani, le Kunstenfestivaldesarts nous avait fait découvrir "Dance on glasses", en force et en finesse. Ici, le metteur en scène iranien traite des meurtriers et des proches des victimes. Quatre acteurs dos à dos - un écran derrière chacun et une caméra devant - déploient, tout en retenue, presque sans jeu, des paroles et des faits qui peu à peu s'emboîtent pour esquisser les récits. Sobre et terrible, l'ensemble se livre sans pathos mais n'évacue pas l'émotion. (M.Ba.)

Bruxelles, KVS Box, jusqu'au 17 mai. Tél. 070.222.199.

Qui est le véritable inspecteur Dupif ?

Un manoir anglais isolé par la marée haute et le brouillard, un cadavre sous le sofa, le téléphone coupé, un psychopathe en fuite... La parodie des conventions de l'enquête policière à la Agatha Christie de Tom Stoppard est mise en valeur par Olivier Massart qui use du décor kitsch en carton-pâte et du surjeu des comédiens. Si Dupif manque de flair, le spectacle ne manque ni d'humour ni de dérision. (C.P.)

Bruxelles, Théâtre de la Toison d'or, jusqu'au 24 mai. Tél. 02.510.0.510.

Sur les traces de Siddhârta

Création de la compagnie Biloxi 48, cette pièce adaptée du roman éponyme de Thich Nhat Hanh retrace les origines de la pensée bouddhique. Entre scènes contées et scènes jouées, le jeu des comédiens est parfois trop passionné. L'émotion et l'enchantement recherchés atteignent peu le public, mais la danse, la musique et la scénographie en font un beau spectacle instructif. (C.P.)

Bruxelles, Théâtre de la place des Martyrs, jusqu'au 31 mai. Tél. 02.223.32.08.

Les 24h de Tina Pools à la recherche de son bonheur

Tina, sa vie, ses aspirations en porte-à-faux avec les diktats usuellement admis. Tina et son chien, Tina et sa mère, Tina et sa collègue énervante, Tina et l'homme qu'elle convoite mais n'aura pas. Tina est multiple et jouée à plusieurs voix, dont celle de Mélanie Zucconi, qui met en scène cette nouvelle création du Groupe Toc sur un texte singulier de Marie Henry. (M.Ba.)

Bruxelles, Théâtre Marni, du 15 au 17 mai. Tél. 02.639.09.80.