Scènes Nos choix étoilés (suite) Ha Tahfénéwai !

La folie dans toute son humanité, deux comédiens, Sophie Warnant et Romain Vaillant, fous à délier, des propos glaçants et une gestuelle troublante de vérité pour plonger dans l’univers psychiatrique avec une folie salutaire. Prix de la critique de la meilleure découverte. (L.B.)

Bruxelles, Bozar, le 14 novembre (les Midis du théâtre). Tél. 02.507.82.00.

Le Journal d’Anne Frank

Le décor (Anne Guilleray), les acteurs (dont Juliette Manneback, parfaite), le point de vue du metteur en scène (Fabrice Gardin) : tout est juste dans cette adaptation du célèbre journal. En deux heures, les spectateurs sont immergés dans la vie quotidienne de huit personnes qui, de juin 1942 à août 1944, se terrent à cause de leurs origines juives. L’approche, qui n’occulte pas le tragique, privilégie les différentes psychologies, s’attache aux tempéraments dont celui, pétulant, d’Anne Frank. (M.-A.G.)

Bruxelles, Galeries, jusqu’au 19 novembre. Tél. 02.512.04.07.

Liebman renégat

Écrasé et porté par un père, Marcel, inégalable, Riton Liebman livre une page de notre histoire et une leçon de vie avec une franchise qui fait de lui un grand comédien. Rythmé par un fil rouge musical et mis en scène par David Murgia, "Liebman renégat" est un vrai coup de cœur. Prix de la critique du meilleur auteur 2014-2015. (L.B.)

Mons, Manège, le 9 novembre. Tél. 065.33.55.80.

On the road… A

Racines libanaises, naissance au Maroc, petite enfance en Guinée - et puis Bruxelles, Paris, la vie et ses détours… Roda Fawaz réinvente la quête identitaire dans un irrésistible solo kaléidoscopique, irrigué de talent et de sensibilité. Prix de la critique de la meilleure découverte 2015-2016. (M.Ba.)

En tournée : à Verviers le 8 novembre (087.39.30.30), Comines Warneton le 9 (056.56.15.15), Braine l’Alleud le 10 (02.384.24.00), Flemalle le 12 (04.275.52.15), Liège les 15 et 16 (04.230.70.50).

Rumeur et petits jours

Le Raoul Collectif a réussi le délicat virage vers un second opus. "Rumeur et petits jours" parvient à nouveau à marier la réflexion politique sur le malaise de notre civilisation avec une mise en scène drôle, foutraque, pleine de surprises et d’excellents acteurs. On rit et on réfléchit. (G.Dt)

Charleroi, Écuries, les 9 et 10 novembre. Tél. 071.314.079.

Un grand amour

L’amour excuse-t-il l’aveuglement ? A travers l’histoire de Theresa Stangl et de son mari, commandant des camps nazis de Sobibor et Treblinka, que rencontra - lui en prison, elle en exil au Brésil - la journaliste Gitta Sereny, Nicole Malinconi forge un monologue aux reliefs innombrables, à l’affût de l’innomable. Mise en scène par Jean-Claude Berutti, Janine Godinas y brille en puissance et en nuance. (M.Ba.)


Bruxelles, Rideau @Martyrs, jusqu’au 19 novembre. Tél. 02.737.16.01.

Le Vent souffle sur Erzebeth

Quatre acteurs, un chœur d’amateurs et une fanfare, c’est l’option audacieuse et inclusive adoptée par Céline Delbecq pour monter cette fable épique, poétique et tragique. Dans l’au-delà du drame, y sont questionnés les limites et les hiatus, la norme et les failles. (M.Ba.)

Tournai, Maison de la culture, le 8 nov. Tél. 069.25.30.80. Charleroi, Eden, du 14 au 17 novembre. Tél; 071.202.995.