Série TV

A l’image de l’intrigue pâtissière qui lance les agapes, c’est un joli morceau que cette saison 4, savoureuse et pleine de surprises. Bien sûr, il se passe à Wisteria Lane bien plus d’événements que dans n’importe quel autre quartier, mais cette aubaine permet à nos ménagères préférées de développer leurs talents, et aux fidèles d’apprécier le sens du suspense et du rebondissement du créateur, Marc Cherry.

Cette quatrième saison est aussi celle où l’on remet les compteurs à zéro. Pour Bree et Susan qui vont démarrer une nouvelle vie avec la naissance d’un enfant; pour Mike et Orson qui doivent affronter les démons de leur passé; pour Gaby et Carlos qui tentent de relancer leur vie de couple; et pour Lynette qui découvre de nouveaux combats à mener. Autant d’illustrations des tuiles qui peuvent jalonner nos vies Le retour de Katherine Mayfair (Dana Delany, à gauche) dans le quartier crée aussi des tensions au sein des Desperate housewives H H H. Intrigante et ambitieuse, la nouvelle venue bouscule des règles et des équilibres que l’on croyait bien établis. Une sorte de seconde "tornade" avant le fameux bond en avant qui lancera la 5e saison. Joli(s) coup(s).

Avec la 4e saison de Battlestar Galactica H H H, une belle aventure s’achève. Car ce ne fut pas que le remake d’une série née à la fin des années 70 pour surfer sur le phénomène "Star Wars". Pour son créateur Ronald D. Moore, qui a bossé sur "Star Treck", l’ambition était de marquer d’un nouveau jalon l’histoire de la science-fiction à la télévision (autre remake, "V" réussira-t-il aussi bien ?). Pour ce faire, Moore crédibilise son récit en s’attachant aux petits détails du quotidien et en optant pour une esthétique rétro-futuriste Il fait de "Battlestar Galactica" une fable contemporaine abordant des questions métaphysiques ou politiques. Celles qui se posent aux Etats-Unis post-11 septembre, pays rongé par ses démons, en guerre avec l’Irak et l’Afghanistan.

Apparue sur la chaîne Sci-Fi fin 2004 avec un génial pilote en forme de téléfilm, "Battlestar" s’achève donc 5 ans plus tard, de façon magistrale, dans un épisode final de plus de deux heures qui répond aux grandes questions posées en quatre saisons : qui sont les Cylons ? Qu’est-ce que l’humanité ? Où est la Terre ? Tandis que la dernière scène recadre le récit dans le temps présent en plaçant l’homme face à ses choix, technologiques et environnementaux.

Desperate housewives, saison 4. Coffret 5 dvd Buena Vista. Nombreux bonus.

Battlestar Galactica, saison 4. Coffret 8 dvd Universal. Nombreux bonus.