Série TV La série a fait l’ouverture du 31e Festival international des programmes audiovisuels. Le focus est mis sur Israël.

Sonder la plaie encore béante. C’est la particularité des séries israéliennes qui ont assis leur réputation bien au-delà de leurs frontières. Depuis le succès international de la série "Homeland", librement inspirée de l’israélienne "Hatufim" - qui explorait la problématique viscérale des otages israéliens -, la force et la créativité de la terre promise ne sont plus à démontrer.

Petit pays mais grandes et belles promesses - en termes d’audiovisuel s’entend. Une terre sur laquelle les créateurs n’ont pas peur d’aborder les questions qui fâchent : kidnappings, tortures, menaces terroristes et infiltrations… Toutes ces tensions qui rythment le quotidien d’un territoire sous surveillance.

Confronter les points de vue arabes et juifs