Série TV

1. Treme (HBO, 2010, 3 saisons) Reflet du travail humaniste et documenté de David Simon, pape de la série moderne ("The Wire"), "Treme" accompagne le quotidien des survivants de la Nouvelle-Orléans, frappée en 2005 par l’ouragan Katrina dans l’indifférence presque générale. Collant à l’atmosphère de cette ville, berceau du jazz, où la musique et la gastronomie sont deux institutions. "Treme" en a définitivement épousé le style. Grandiose. En 2013, une dernière salve de 4 épisodes (très courte saison 4) viendra clore le récit de cette douloureuse tentative de renaissance.

2. Borgen (DR1, 2010, 2 saisons) Jeudi, sur Arte, démarre la deuxième saison de cette brillante série politique danoise écrite par Adam Price qui a même anticipé sur la réalité avec son personnage de femme Premier ministre du Danemark. Sacrifices personnels, petits arrangements entre ennemis, tractations et négociations : "Borgen" dit tout de la mécanique politique en action comme le fit "The West wing" avant elle, au pays de l’Oncle Sam.

3. Sherlock (BBC, 2010, 2 saisons) Réinventer le mythe de Sherlock Holmes en le plongeant en plein XXIe siècle bardé de technologies, il fallait oser. Steven Moffat relève le défi avec brio, aidé par un Benedict Cumberbatch bondissant. Plus jeune mais toujours aussi misanthrope, Sherlock Holmes forme un impeccable duo avec son "nouveau" Watson, médecin militaire rescapé d’Afghanistan (Martin Freeman). Une saison 3 sera tournée en 2013.

4. Downton Abbey (ITV, 2010, 3 saisons) Bijou british couronné de 4 Emmy Awards, serti par Julian Fellowes, on louera son sens du détail, la reconstitution élégante et stylée, le casting hors pair et l’interprétation sans faille, dans cette histoire où une famille d’aristocrates anglais tente de s’adapter au mieux face à une société en pleine ébullition (Première Guerre mondiale, droit au vote des femmes,...)

5. Luther (BBC, 2010, 2 saisons) Encore une perle britannique et même un diamant noir à l’image de l’acteur Idris Elba qui porte toute la tension et l’épaisseur humaine de ce "Luther" sur ses épaules. Avec sa conception assez "border line" de la loi et surtout du Bien et du Mal, Luther tente de sauver ses contemporains, sans plonger lui-même. Un thriller audacieux et tendu créé par Neil Cross.

6. Engrenages (Canal+, 2005, 4 saisons) Seule série française à avoir réussi sa transposition à l’étranger (en Grande-Bretagne) "Engrenages" revient (en février sur Betv) pour une 4e saison au scénario détonant : une enquête au cœur de l’ultra gauche française dans une France embourbée dans la crise. Univers et rouages imaginés par Alandra Clert.

7. Skins (E4, 2007-2013, 7 saisons) Preuve de la créativité british, "Skins" s’inscrit à l’exact opposé de "Downton Abbey". Plongée dans l’univers cash des ados de Bristol, elle est le modèle sans concession derrière lequel courent Américains et Européens peinant à aborder l’adolescence d’une façon qui ne soit ni mièvre, ni répétitive, ni banale. L’ultime saison (la 7e) est attendue en 2013.