Série TV

Comme chaque année à pareille date, c’est l’hécatombe, la bérézina. Les studios séparent le bon grain de l’ivraie et gare aux séries qui n’auraient pas brillé dans la course aux audiences. Elles seront impitoyablement annulées. C’est le cas des séries suivantes : Agent Carter, Castle, CSI Cyber, Person of Interest, The Good wife, Containment (remake de la série belge Cordon), Limitless, Les mystères de Laura, Rectify, Rizzoli&Isles, Togetherness et Unforgettable. Pour ne parler que des plus connues, ou de celles diffusées de ce côté-ci de l’Atlantique. Quant à "True Detective" après une saison 2 malmenée par la critique et le grand public, elle n’a pas encore gagné son ticket pour un 3e volet.

A côté de cela, il y a les très bons élèves, ceux en qui les producteurs croient plus que tout. Ce sont les séries qui caracolent en tête du classement (provisoire) des meilleures audiences de la saison (presque) écoulée. Classement dans lequel on retrouve les équipes de "NCIS" et "Esprits criminels", mais aussi celles de la franchise Chicago (Fire et Med) principalement visibles chez nous sur les antennes de RTL. Tout comme "Scandal", "Grey’s Anatomy", "Blue Bloods" ou "Hawai 5,0".

En revanche, "The Big Bang Theory", deuxième sur le podium, est diffusée sur La Deux, tout comme "Game of Thrones" et la série "The Flash". Celle-ci figure en outre parmi les nominés 2016 au prix de l’audience TV internationale. Un classement établi sur base des 15 programmes importés les plus performants dans 62 pays, soit sur un potentiel d’audience de 2,6 milliards de téléspectateurs. Les vainqueurs seront récompensés lors du Festival de Monte-Carlo (12 au 16 juin).

Sur le podium des audiences

Dans ce "Top 20" n’émergent que trois nouveautés de cette dernière rentrée : "Life in Pieces", "Supergirl" et "Chicago Med". Preuve de la difficulté de se frayer une place au soleil. Mais le plus dur est encore de gagner son droit de suite à chaque fin de saison lorsqu’on ne bénéficie pas d’une audience aussi tonitruante que "The Walking Dead", par exemple, proposée en primeur sur Be TV (comme GoT).

C’est le cas de "Peaky Blinders", produite par la BBC et diffusée sur Arte, et de "The Americans" (Be TV). Plus discrètes mais bien menées, elles proposent un traitement original de l’Histoire, en toile de fond de leurs intrigues romanesques, ce qui leur assure une audience fidèle. Toutes les deux bénéficieront de deux saisons supplémentaires, même si "The Americans" en profitera pour clore son parcours.

C’est aussi le cas d’"American Crime" dont le ticket pour la saison 3 est passé de justesse sous les fourches caudines. Le contraire aurait été une flagrante injustice tant la qualité de cette radiographie des Etats-Unis a encore gagné en qualité pour sa 2e saison.