Série TV Ce lundi à 20h55, Be TV ouvre le premier des 13 chapitres de l’histoire du Dôme, série directement inspirée du livre éponyme signé par Stephen King. Un succès de librairie qui, sous l’impulsion de Steven Spielberg, est devenu le hit de l’été dernier aux Etats-Unis avec plus de 11 millions de fidèles en moyenne. Deux de ses personnages principaux - la journaliste Julia et le conseiller municipal Big Jim - nous invitent à faire le tour du propriétaire.

Née à Montréal et influencée par son grand-père parisien, Rachelle Lefèvre a décidé de mettre son français chantant en pratique durant les interviews. Une volonté d’aller vers les autres qu’elle partage avec son personnage Julia.

"Julia est une journaliste qui s’est installée six mois auparavant dans la ville de Chester’s Mill. En fait, elle était sur le point de la quitter lorsque le dôme s’est refermé sur la ville. Cette histoire va l’aider à mieux comprendre et à intégrer sa communauté. Au début, on la voit toujours une caméra à la main mais, au fur et à mesure, elle va délaisser sa caméra et s’impliquer. C’est intéressant de voir ce que cet événement va lui apprendre sur elle-même. Au départ, elle pense qu’il est important que les gens comprennent ce qui se passe. Elle est devenue journaliste pour découvrir le monde et ne pas devoir s’examiner elle-même. Ensuite, elle découvre qu’il y a un tas de choses qu’elle ignore sur sa propre vie et celle de son mari. Cela va complètement changer son attitude."

L’arrivée du dôme déclenche la panique. "Tout le monde a peur. Le dôme agit comme un déclencheur et permet de voir comment les gens réagissent dans ce type de situations extrêmes. Face à l’enfermement (plus personne ne peut entrer ou sortir de la ville, NdlR) et à la raréfaction des ressources et des médicaments, c’est comme si le dôme avait annulé les règles de la démocratie."

S. King a imaginé une autre fin à la série

Une histoire qu’elle a découverte au moment du tournage. "J’avais acheté le livre avec l’intention de le lire mais j’avais très peu de temps avant le début du tournage et les scénaristes m’ont dit de laisser tomber car ils avaient changé pas mal de choses par rapport au roman. La fin, surtout, est très différente, l’issue est beaucoup plus tragique dans le livre. Maintenant je me dis que je le lirai après la fin de la série, en guise d’adieu, comme une façon d’entrer dans un autre monde." Elle sourit.

Stephen King a prévenu les fans au sujet de ces changements dans l’histoire, ce qui a sûrement diminué le poids qui pesait sur ses épaules. "Oui parce que dans la série, le phénomène s’inscrit dans la durée. On s’attache donc aux réactions des gens et on traite beaucoup la question des ressources naturelles dans la première saison. C’est un thème qui va rester central tout au long de la série car plus le temps passe, plus les problèmes deviennent aigus."

"C’est super de participer à la définition d’un personnage et de voir son évolution. Aucun personnage n’est tout noir ou tout blanc dans cette histoire, c’est l’un des nombreux talents de Stephen King et de nos scénaristes. Julia et Big Jim sont très différents; on va les voir se confronter dans la saison 2."

Au fil des épisodes, on découvre d’autres personnages car la ville est vaste et chaque coin (hôpital, le dinner, le bar, la radio, la mairie) abrite des personnages différents. "Les séries permettent d’apporter ce soin, cette attention à un grand nombre de personnages là où un film est forcément plus limité. Cela reste une série de science-fiction : il n’y a pas que l’arrivée du dôme comme élément déclencheur, d’autres événements étranges vont se produire qui vont obliger les habitants du dôme à réagir… Cette touche fantastique reste très présente dans l’histoire."

"Stephen King a décidé d’écrire le premier épisode de la saison 2, donc on ne sait pas grand-chose pour le moment, car les premiers scénarios ont été entièrement remaniés. Neal Baer, le scénariste principal est un très grand fan de King et une personnalité du monde de la BD aux Etats-Unis." Le tournage de la 2e saison aura lieu de mars à août.