Série TV House of Cards, Orange is The New Black ou Marvel’s Iron Fist ne sont que quelques-unes des perles attendues prochainement.

Cent millions d’abonnés à travers le monde, 130 pays couverts, un Oscar 2017 du court métrage documentaire (Les casques blancs), 125 millions d’heures d’images visionnées par jour, une croissance de 250 % en deux ans, 105 millions de dollars déposés sur la table pour s’offrir l’exclusivité du prochain long métrage de Martin Scorsese, The Irishman (avec Robert De Niro et Al Pacino) : ces quelques chiffres, à eux seuls, fournissent un bon aperçu de l’importance prise par Netflix dans nos vies et dans le monde de l’audiovisuel.

Le secret de la réussite ? Un catalogue gigantesque et, surtout, des séries en production propre, souvent très originales et/ou audacieuses, qui ringardisent les feuilletons de papa et qu’on peut consulter d’un bloc, à son rythme, sans devoir se conformer au rythme de diffusion d’une chaîne de télé.

Alors que fait un malheur la zombiesque Santa Clarita Diet, dans laquelle Drew Barrymore fait preuve d’un appétit vorace et cannibale, d’autres sagas font nettement plus saliver les fans et les abonnés. Comme Orange is The New Black, une petite merveille dont la cinquième saison est déjà programmée pour le 9 juin. Petit coup d’œil sur le menu…

Greenleaf (3 mars). Alors que la deuxième saison de la série produite par Oprah Winfrey débute le 15 mars aux USA, la première débarque chez nous le 3 mars. Elle retrace les actions du clan Greenleaf, menée par le patriarche et évêque de son église à Memphis, qui vont du spirituel jusqu’aux spiritueux, en passant par une foule de secrets inavouables.

One more time (10 mars). Le leader d’un petit groupe de musique effectue des allers-retours dans le temps pour tenter de sauver sa petite amie. Une comédie fantastique, dont c’est la première saison, à destination des plus jeunes.

Beau séjour (16 mars). Ici aussi, c’est la première saison qui est présentée. Et entraîne les amateurs dans l’au-delà, dans l’ombre d’un ado désireux de comprendre les circonstances de sa mort et qui découvre ainsi les méandres les moins avouables de la vie de ses ex-concitoyens. Une adaptation d’une série flamande, qui devrait donc faire du bruit en Belgique.

Marvel’s Iron Fist (17 mars). Voici les 13 épisodes les plus attendus depuis 2015 par les fans de Marvel. Cette création originale est construite autour de la personnalité du milliardaire Danny Rand, dont on avait perdu la trace et qui reprend la tête de l’entreprise familiale après 15 ans d’absence. Une longue période mise à profit pour apprendre les arts martiaux et surtout le fameux poing de fer, une technique qui va faire des ravages dans les bas-fonds de la Big Apple. Finn Jones tient le rôle principal de cette série qui va être liée à Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage. Un événement.

Samurai Gourmet (17 mars). Une autre série qui pourrait attirer la grosse foule. Elle tourne autour d’un samouraï à la retraite qui peut donc désormais profiter de la vie, boire du vin, s’amuser comme il l’entend. L’adaptation d’un manga hors normes de Masayuki Kusumi et Shigeru Tsuchiyama.

13 reasons why (31 mars). L’adaptation du best-seller de Jay Asher devrait faire vibrer bien des cordes sensibles. Elle suit un ado, Clay Jensen, qui trouve une boîte contenant de nombreuses cassettes devant sa porte. En fait, les enregistrements d’une fille de sa classe qui s’est suicidée et qui en explique les raisons sur les bandes.

House of Cards S5 (30 mai). Alors que la troisième saison est désormais disponible en français, la cinquième, elle, sera disponible à partir du 30 mai en version originale sous-titrée. Et c’est un événement. La bande-annonce, qui s’ouvre sur un drapeau américain à l’envers, donne le ton. Maintenant que Donald Trump a été élu à la présidence, il va falloir frapper fort pour donner le sentiment de rester dans la politique fiction mordante et non dans le simple documentaire...