La chronique de la rédaction

Dans l’affaire Skripal (du nom de l’ex-agent double russe empoisonné avec sa fille, le mois dernier, à Salisbury), tout est étonnant. Et, plus encore que l’agression elle-même, ce sont ses suites politiques qui interpellent. De deux choses l’une, en effet.