La chronique de la rédaction

Avec un temps de retard, la chasse aux parvenus a été ouverte en Flandre. Et comme en Wallonie, elle s’avère fructueuse. Plusieurs démissions ont déjà été enregistrées. De nombreuses mises à l’écart discrètes également. Dernière victime, Geert Versnick, un proche de Guy Verhofstadt, qui faisait la pluie et le beau temps au VLD il y a quinze ans.

La direction du parti lui aurait fait comprendre qu’il ne trouverait plus de place en ordre utile sur les listes au prochain scrutin local. C’est que ce multi-cumulard devenait gênant. On lui reproche notamment d’avoir invité, fin 2015, 300 personnes gravitant dans le secteur de la construction - entrepreneurs, architectes, etc. - à une réception sponsorisée par un promoteur immobilier alors que lui-même est député permanent de Flandre orientale en charge de l’Aménagement du territoire.

(...)