La chronique de la rédaction

Anvers est en passe de devenir un formidable laboratoire social où la N-VA teste ses expérimentations à large échelle. Faut-il rappeler que les nationalistes flamands n’ont pas seulement mis la main sur le maïorat de la commune la plus peuplée du pays mais qu’ils ont également décroché la présidence de son CPAS.

Une idée venue des Pays-Bas

Jeudi soir, le Conseil de l’action sociale de la ville portuaire a adopté une mesure jusqu’ici inédite en Belgique : le recours à des détectives privés pour assurer le contrôle de la situation financière des bénéficiaires du revenu d’intégration. Le projet a été déposé par le président du CPAS Fons Duchateau (N-VA). Ce dernier avait déniché l’idée aux Pays-Bas où, affirme-t-il, "le système existe depuis plusieurs années".