La chronique de la rédaction Jusqu’à présent, le bourgmestre et/ou les échevins doivent régulièrement retourner devant le conseil communal pour obtenir l’autorisation d’engager tel ou tel crédit ou d’effectuer un éventuel ajustement financier. Cette obligation sera, à l’avenir, limitée.