La chronique de la rédaction

Une humeur de Francis Van de Woestyne

Élèvera-t-on un jour un monument national, digne de ce nom, à Eddy Merckx, le plus grand coureur cycliste de l’Histoire ? Nous, Belges, qui avons parfois tellement de difficultés à célébrer nos héros nationaux, par crainte de tomber dans un nationalisme de mauvais aloi, devrions remercier, avec plus d’ardeur, de générosité, de sincérité cet homme modeste, cet Eddy Merckx, quand on voit ce qu’il a fait pour la Belgique. Ce qu’il a fait, ce que sa légende permet encore.