La chronique de la rédaction

Une chronique de Jean-Claude Matgen.

Monsieur Bart De Wever, dans une carte blanche publiée par De Morgen, mercredi, accuse "la gauche" de vouloir ouvrir les frontières et, ce faisant, de mettre le fonctionnement actuel de la Sécurité sociale en péril. Monsieur Bart De Wever essaye d’enfermer ce qu’il appelle “la gauche” dans un faux dilemme en lui disant en substance “soit, vous laissez les frontières ouvertes et vous précipitez la fin du régime de sécurité sociale auquel vous tenez tant, soit vous contribuez à préserver l’avenir de celui-ci mais alors, vous devez restaurer le principe protecteur de la frontière et opter pour une immigration choisie”.

Le piège est grossier même si la rhétorique est, comme toujours chez Monsieur Bart De Wever, habile et percutante.