La diplomatie pour les nuls

L'Assemblée générale annuelle des Nations unies donne plus souvent prétexte à des grimaces qu'à des sourires. Il survient, toutefois, des moments de poésie. Le siège new-yorkais de l'Onu en a connu un lundi quand la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, est arrivée avec son bébé de trois mois au sommet pour la paix organisé à la mémoire de Nelson Mandela, qui aurait eu cent ans le 18 juillet dernier. Jamais l'Organisation internationale, qui en a pourtant vu des vertes et des pas mûres depuis sa création en 1945, n'avait accueilli un délégué en Pampers.