La diplomatie pour les nuls Au terme d’une longue carrière à Pékin, un banquier belge avait trouvé une jolie formule pour caractériser l’aveuglement auquel succombaient presque inévitablement responsables politiques, hommes d’affaires et autres émissaires occidentaux de passage en Chine populaire : " l’effet canard laqué".

(...)