La diplomatie pour les nuls On sait que les autorités chinoises ont récemment banni Winnie l’Ourson des réseaux sociaux. Cela fait un bout de temps que leurs utilisateurs avaient remarqué une ressemblance entre le débonnaire héros de la littérature enfantine et le moins débonnaire président de la République populaire. Toutefois, à quelques mois d’un congrès crucial du parti communiste qui devrait logiquement reconduire Xi Jinping à la tête du régime, les coïncidences comme celle-là pourraient quitter la sphère des innocentes plaisanteries pour glisser dans celle, plus préoccupante, des intrigues de palais.
(...)