La diplomatie pour les nuls

John McCain est plus que jamais la bête noire de Donald Trump. En annonçant vendredi qu'il voterait contre le projet de loi de ses amis Bill Cassidy et Lindsey Graham, il a très probablement réduit une fois de plus à néant les tentatives des Républicains d'abroger l'Obamacare (la réforme de l'assurance-maladie introduite non sans mal par Barack Obama en 2010). C'était l'une des principales promesses de Trump et un leitmotiv de sa campagne.

Le parti présidentiel ne dispose, en effet, que d'une courte majorité au Sénat (52 sièges sur 100) et il leur faut au moins la moitié des votes pour l'emporter (le vice-président Mike Pence ayant le pouvoir de départager les deux camps). Or, les sénatrices modérées Susan Collins (Maine) et Lisa Murkowski (Alaska) devraient elles aussi s'opposer de nouveau au projet. Dans ce cas, sans John McCain, les Républicains n'auront plus que 49 voix – une trop peu.

Le sénateur de l'Arizona et candidat malheureux à la présidentielle de 2008 avait déjà torpillé un premier essai, le 28 juillet dernier. Il venait de subir une opération oculaire qui avait révélé un cancer du cerveau, contre lequel le vétéran de la guerre du Vietnam se bat désormais. Il était retourné in extremis à Washington pour voter, ses collègues lui avaient réservé une ovation au Capitole, avant que les Républicains ne déchantent cruellement en le voyant rejoindre le camp adverse.