La diplomatie pour les nuls

Que ne doit-on pas faire pour décrocher un siège au Conseil de sécurité des Nations unies ! Il faut obtenir l’appui des "cinq grands", qui ont un droit de veto, et s’assurer une majorité à l’Assemblée générale. Cela suppose de faire campagne, de plaire au plus grand nombre, et de ne fâcher personne.

Le ministre belge des Affaires étrangères en sait quelque chose. Il se dépense sans compter pour que notre pays retrouve une place au Conseil de sécurité en 2019-2020. Didier Reynders a poussé le sacrifice jusqu’à passer les fêtes de fin d’année aux Fidji, en décembre dernier, pour rallier à nous le crucial petit archipel tropical. Et, le 19 avril, à New York, la Belgique a diplomatiquement apporté son soutien à l’Arabie saoudite lors du renouvellement partiel des 45 membres de la Commission de la condition de la femme des Nations unies (CSW) lors d’un vote au Conseil économique et social.