Edito

Un édito de Jean-Claude Matgen.

La folle équipée des Diables Rouges s’est donc arrêtée, mardi soir, à Saint-Petersbourg. L’équipe nationale belge de football ne jouera pas la finale de la Coupe du Monde, dimanche, à Moscou. Son rêve s’est brisé sur l’écueil français dans les conditions que l’on sait. Les joueurs doivent être malheureux mais c’est tout un peuple qui partage leur désarroi.