Edito

Un édito de Jean-Claude Matgen.

Après que l’ouragan Harvey a semé la mort et la destruction dans l’Etat du Texas, aux Etats-Unis, voici qu’Irma a frappé, frappe et s’apprête à frapper plusieurs îles et pays situés dans la mer des Caraïbes.

Cet ouragan, d’une intensité sans précédent sur l’Atlantique, est responsable de dégâts énormes. Dans quelques heures, lorsqu’il aura faibli puis disparu, il s’agira de dresser le bilan de son œuvre funeste. Il risque d’être lourd et même terrible.

Depuis le début de la semaine, les climatologues se succèdent sur les plateaux de télé pour expliquer comment Irma s’est nourrie de la chaleur de l’eau de l’océan Atlantique pour devenir le monstre que l’on sait.