Edito

Un édito de Nicolas Ghislain

Les élections communales auront lieu dans moins d’un an. Elles ne font pas (encore) beaucoup de bruit à Bruxelles ni du côté wallon.
Tout juste a-t-on entendu certaines personnalités annoncer qu’elles allaient privilégier leur ville - Paul Magnette entend se concentrer sur le redéploiement de Charleroi - ou, au contraire, passer leur tour - Charles Michel, qui veut mener son gouvernement jusqu’au bout et rêve d’une reconduction de la "suédoise", ne sera pas tête de liste à Wavre.
Et il est clair, par ailleurs, que la future interdiction de cumuler, en Wallonie, une fonction exécutive locale avec un mandat de député wallon fait sans doute réfléchir pas mal de monde.
....