Edito En prononçant mardi, devant un parterre d’ambassadeurs, un discours en anglais, retransmis à la télévision sans traduction en birman, Aung San Suu Kyi a manifestement voulu calmer l’indignation de la communauté internationale à propos de la tragédie des Rohingyas, sans pour autant irriter l’armée et l’opinion publique dans son pays.
...