Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

La mauvaise gestion des émeutes qui se sont déroulées le week-end passé dans la capitale a réveillé les délires que certains hommes politiques et journalistes flamands nourrissent régulièrement à propos de Bruxelles. Samedi, après le match opposant le Maroc à la Côte d’Ivoire, des supporters marocains sont descendus dans le centre de Bruxelles pour fêter leur victoire. Normal, joyeux, sympa. Mais très vite, une bande de casseurs, étrangers à la liesse du ballon, a semé la terreur et dévasté certains commerces. Inacceptable. D’après les témoignages, il y a eu un manque d’anticipation et des failles dans la chaîne de commandement de la police.