Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

La N-VA est au cœur de la crise politique actuelle. C’est à ce parti qu’appartient la responsabilité de maintenir en vie le gouvernement de Charles Michel ou de le condamner à une fin prématurée. Les nationalistes se perdent dans des circonlocutions et des contradictions. Il leur est de moins en moins facile d’expliquer leur raidissement sur un pacte qui, en réalité, ne fait que traduire la politique actuelle du gouvernement en matière migratoire. Ni plus, ni moins.


(...)