Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Chaque jour, sujets dynamiques et dramatiques se côtoient. Là, on chante, on rit, on danse, on gagne, on boit, on s’aime. Ailleurs on pleure, on perd, on peste, on proteste, on plie. Cette fin janvier est plutôt morose sur le front social et économique. Lundi, les dépêches sont au diapason du temps : gris, froid. Trois cas le montrent.
(...)