Edito En 1983, le Festival de Cannes a récompensé un merveilleux film de sa Palme d’or : "La ballade de Narayama" de Shohei Imamura. L’histoire se situe au Japon en 1860. Isolé dans les montagnes, un petit village, menacé par le manque constant de nourriture, s’est contraint à observer des règles strictes qui permettent sa survie : dès qu’ils atteignent 70 ans, les membres de la communauté doivent se diriger vers la montagne de Narayama où ils iront mourir. Yoleen Van Camp veut-elle s’inspirer de cette coutume ? On caricature évidemment.

Un édito de Francis Van de Woestyne.