Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Ceci n’est pas un bilan. Encore moins un conseil. Juste un sentiment. Une volonté, celle de relever les têtes penchées et de voir, dans le noir, la lueur qui fera peut-être le bonheur. Parfois, nous nous laissons entraîner, bluffer, séduire par les prophètes de malheur, qui, inlassablement, répandent la peur, annoncent la douleur.
(...)