Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.


Il est toujours très difficile de dresser un bilan global qui reflète parfaitement l’état du pays car il présente de fortes divergences régionales, sociales. Néanmoins, deux rapports récents, celui du Bureau du Plan et celui de la Banque nationale de Belgique, permettent de pointer des évolutions : certaines sont réjouissantes, d’autres inquiétantes.