Edito

Un édito de Philippe Paquet.

On savait que la réalité ne tarderait pas à rattraper Donald Trump et à le projeter hors du monde des simplifications grossières dans lequel il s’était complu pendant la campagne électorale. Après avoir joué les apprentis sorciers en matière de sécurité nationale avec un "Muslim Ban" qui a plongé son pays dans la confusion et son gouvernement dans le ridicule, après avoir lamentablement échoué dans sa tentative inconsidérée de réduire à néant l’Obamacare, le Président est, cette fois, rappelé brutalement à l’ordre en politique étrangère en découvrant l’utilisation d’armes chimiques en Syrie.

(...)