Edito

Un édito de Marie-France Cros.

Dans la pratique, les changements vont accroître les pouvoirs du Président et de son parti, mais aussi légaliser des violations de la Constitution actuelle.

Ce désir de légitimation, contredit par une pratique référendaire dépourvue d’équité et d’honnêteté, est à l’image du régime.

(...)