Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Etre et avoir été… la plupart des hommes politiques devraient s’appliquer la discipline que s’imposent souvent les sportifs et refuser le combat de trop. Certains l’ont bien compris et ont réorienté leur carrière dans le privé (Sabine Laruelle) ou dans une autre sphère que celle où ils ont brillé (Guy Verhofstadt, Wilfried Martens, Jean-Luc Dehaene…) D’autres préfèrent s’accrocher coûte que coûte à leur pouvoir vacillant au risque de perdre toute crédibilité et d’entraîner dans leur chute amis et compagnons de lutte.