Edito François Bellot, responsable de la Mobilité (MR) au sein du gouvernement fédéral, est un ministre tel qu’on en a besoin. Il a de bonnes idées, parle peu et, le moment venu, il agit. Quelle différence avec les virtuoses du verbe, les as du ramage…