Edito Début 2017, Alda Greoli annonçait que "pousser" la culture à Charleroi était prioritaire et qu’on construirait un grand théâtre, siège d’un nouveau Centre dramatique pour aider la création. L’Ancre annonce devoir y renoncer et ouvrira un beau théâtre, mais sans moyens suffisants. Où est la logique ?