Edito

Un éditio de Francis Van de Woestyne.

D’ici quelques heures ou jours, on saura si François Fillon se maintient ou s’il jette l’éponge. Et si Alain Juppé accepte de reprendre le flambeau. Mais dans l’état actuel des choses, on peut établir le constat suivant : les deux primaires ont échoué. En effet, le candidat qui a gagné la primaire de la droite, François Fillon, n’est pas certain d’accéder au second tour. Et le candidat sorti victorieux de la primaire de la gauche, Benoît Hamon, ne l’est pas non plus. Les primaires devaient être des opérations de rassemblement et permettre à chaque camp de faire bloc autour d’un candidat. C’est tout le contraire qui s’est finalement produit.