Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

L’été joue les prolongations. Les chaudières sont toujours au repos, les doudounes bien rangées, avec les bonnets, les écharpes, les gants. Rien ne dit que les bottes fourrées sortiront du placard avant la fin de l’année. On se serait bien offert un week-end à la mer, en Ardenne, à Paris ou Amsterdam pour profiter de l’été indien : 26 degrés samedi… Oui mais voilà, dimanche, c’est jour d’élections. Et en Belgique, voter est une obligation. Qui s’en plaindra ?

(...)