Edito

Sans doute à la recherche de quelques centaines de voix supplémentaires, M. Jambon n’a pas hésité à mettre à mal le principe de la séparation des pouvoirs.