Edito

Un édito de Philippe Paquet.

Mike Pompeo est attendu jeudi en Corée du Nord pour ce qui sera déjà sa troisième visite depuis le début avril - à ce rythme, il sera bientôt fait citoyen d’honneur de Pyongyang. Si le secrétaire d’Etat américain entamera ainsi une tournée diplomatique en Asie et en Europe qui culminera avec le sommet de l’Otan à Bruxelles, il n’en reste pas moins que son déplacement est dominé par les doutes qui sont venus plomber le rapprochement entre Donald Trump et Kim Jong-Un, trois semaines à peine après leur rencontre historique du 12 juin à Singapour.