Edito

Un édito signé Olivier le Bussy

"La construction européenne est un projet extraordinaire." Cette phrase ne sera pas dans la déclaration qu’adopteront les chefs d’Etat et de gouvernement et les présidents des institutions européennes, à l’occasion du soixantième anniversaire des traités de Rome, samedi, dans la capitale italienne.

Il est pourtant plus que jamais nécessaire de souligner qu’il s’agit d’un projet hors du commun, pacifique, sans précédent historique, de rapprochement des Etats et des peuples. De rappeler que l’Union européenne est un espace de paix et de liberté. D’insister sur le fait que même si sa démocratie est imparfaite, même si sa prospérité devrait être mieux partagée, même si son modèle social est à défendre et à renforcer, ils ont peu d’équivalents, sinon aucun, à l’échelle du monde.

(...)