Edito

Un édito d'Olivier le Bussy.

Jamais la Hongrie des années 2010 n’aurait rempli les conditions pour adhérer à l’Union. Depuis des années que le Premier ministre Viktor Orban conduit son pays sur la voie de l’autocratie, les concerts de protestations et les procédures d’infraction n’ont que peu d’effet sur l’homme de Budapest, chantre de la démocratie "illibérale".