Edito Le recul de l’histoire dans les cours, acté par les réformes projetées, confirme ce triste constat : nos sociétés sont dominées par le fugitif, l’éphémère, le superficiel, voire le repli sur nous-mêmes.


Un édito de Francis Van de Woestyne.