Edito

Un édito de Marie-France Cros.

Les démêlés de l’ex-président brésilien "Lula" da Silva avec la justice de son pays et le clivage qu’ils ont entraînés dans la société brésilienne ne peuvent manquer de susciter la consternation. Alors que l’on pensait le géant latino-américain définitivement sur les rails de la démocratie, l’actualité vient nous montrer que rien n’est sûr.

(...)