Edito

Un édito de Philippe Paquet.

Rex Tillerson a quitté mardi la direction de la diplomatie américaine sans l’avoir marquée en aucune façon - mais comment aurait-il pu en être autrement alors que l’on se demande toujours pourquoi le grand patron d’ExxonMobil est allé s’égarer dans le gouvernement de Donald Trump ? Si son départ n’inspirera donc pas des regrets excessifs, les circonstances de cette éviction et ses conséquences suscitent, en revanche, une vive inquiétude.