Edito

Un édito de Olivier Le Bussy.

Jusqu’à très récemment, le président américain qualifiait l’Union européenne "d’ennemi" (sic) des Etats-Unis et menaçait d’imposer jusqu’à 25 % de taxes aux importations de voitures européennes. L’UE n’aurait eu d’autre choix que de lancer une riposte massive et de surtaxer en retour quantité de produits américains.

(...)