Edito De tout temps, les déclinistes et autres oiseaux de malheur ont exploité les difficultés passagères de leur temps pour glorifier le passé et vomir les nouvelles générations. Parce que forcément, c’était mieux avant.