Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Jetons un œil sur la photo de famille du nouveau gouvernement wallon. Il y a de bonnes nouvelles. Le nombre de ministres est réduit. Leur traitement le sera aussi, de même que le nombre de membres de chaque cabinet ministériel. Il ne faut pas tomber dans le populisme ambiant. Pour bien travailler, un ministre doit être bien entouré. Et les chefs de cabinet sont généralement de belles pointures intellectuelles qui, à responsabilité égale, pourraient gagner deux ou trois fois plus dans le privé. Mais les anciens cabinets étaient souvent des refuges pour toute une série de collaborateurs qui “doublaient” l’administration. Donc le signal est bon. Et le casting ?

(...)