Edito Un édito de François Mathieu.

En émettant des doutes sur la capacité de la Belgique à réduire son déficit budgétaire et son endettement public, la Commission vient de mettre une sacrée pression sur le conclave budgétaire que tiendra le gouvernement Michel en juillet. Il risque d’être douloureux. Pourquoi ?