Edito Un édito de Dorian de Meeûs

Les insultes, accompagnées de propos sur le passé colonial belge, et les coups portés sur deux jeunes femmes d’origine africaine au festival Pukkelpop samedi révèlent une réalité : les jeunes Belges ignorent complètement le passé colonial belge. Qui se souvient avoir eu un cours d’histoire sur le Congo belge à l’école ? Ou ne fût-ce qu’un chapitre ? Personne.