Edito Invité à s’exprimer par la Conférence des évêques de France, Emmanuel Macron s’est employé à resserrer les liens "relâchés" entre la République et les catholiques. Il a été très critiqué. Mais où est le problème ?